J’ai cédé à la folie Lama ! Et j’adore çà !

Et voilà !

Il aura fallu que j’ouvre le catalogue des nouveautés 2018 de chez Histoire d’Ours pour tomber immédiatement sous le charme de cette collection.

Le nom de cette collection ? « D’ici et d’ailleurs » : Une invitation aux rêves !

Comment voulez-vous que je résiste ??? C’est impossible !

Ce qui m’a plus de suite c’est ce regard ! Mais quel regard !

Les couleurs proposées sont douces : du blanc, du rose tout en nuances. Et puis surtout une multitude de petits détails qui éveille la curiosité : les oreilles, les colliers, et du glitter !! So girly cette touche dorée !).

On aime découvrir ce lama ! Il est tellement beau ! Top Glam’ ce lama !!!

Toutes les tailles de lamas de cette collection sont drôles et ont tellement de charmes !

Il sera une décoration parfaite dans la chambre de bébé mais aussi pour une maman (moi personnellement il trône sur mon bureau). C’est la décoration tendance du moment !

Histoire d’ours a aussi pensé aux grands enfants et aux parents, donc forcément je trouve l’idée super sympa ! C’est la version porte-clés qui est de belle taille puisque le doudou mesure 15cm. L’accessoire mignon à accrocher à un sac à mains par exemple (oui oui j’y tiens !!!! je pense beaucoup aux mamans comme moi qui ont gardé une âme d’enfants !).

C’est pour cela que je suis tellement heureuse aujourd’hui car cette année j’ai été ravie d’avoir pu exposer une création commandée par Histoire d’Ours pour le stand de BabyCool Paris (du 1er au 3 septembre 2018).

Pour cette occasion, j’ai paré ces magnifiques lamas de couronnes.

Je n’ai malheureusement pas fait de mini-couvertures pour mettre sur le dos de mes lamas mais je vais y travailler pour les prochaines créations !

J’ai confectionné des couronnes de fleurs et couronnes de pompons. De petits détails qui ont de l’importance pour moi car quand je pense « lama » c’est la fiesta dans ma tête !

Des guirlandes, un panier, des fleurs, des pompons, des confettis,… De belles idées pour improviser une babyshower, une naissance, un anniversaire,…

Et quand je parle de fêtes, je pense forcément à elle.
Dans un prochain article, je vous parlerai de celle qui est une magicienne des Sugar cookies : France Meunier Biscuiterie
Pour tous les événements que je fais, c’est ma partenaire. C’est à elle que j’ai confié la création de Sugar Cookies pour accompagner mon gâteau. Le parfait combo !
Alors vous êtes curieux…. c’est par ici : France Meunier Biscuiterie

Et comme je suis une grande tentatrice…
Pour découvrir et craquer comme moi sur ces magnifiques peluches très tendances, voici le lien de la collection : Site Histoire d’Ours – Collection « Ici et d’ailleurs » : Lamas

lama chez BabyCool Parislama couronne fleurslama couronne pompons

Et voici le lien si vous cédez à la tentation :
http://www.histoiredours.com/6-ou-nous-trouver/5-nos-points-de-vente

Bravo à Histoire d’Ours pour cette collection si magique !
Quand je parle de garder son âme d’enfants, je félicite cette marque qui m’émerveille à chaque fois, on ne peut que continuer à rêver…

Vous avez acheté votre lama Histoire d’ours ? vous pourrez dire comme moi : « J’ai cédé à la folie Lama ! Et j’adore çà ! »

A bientôt !

Publicités

Ma formidable aventure au salon BabyCool Paris 2017 avec Doudou et Compagnie

Que dire de ce samedi passé au salon BabyCool Paris ? Que d’émotions ! J’étais sur mon petite nuage mais pas que moi 🙂 !!!

C’est la 2ème année que je me rends à ce salon et à chaque fois je suis très impressionnée ! Et cette année plus que les autres !

Vous me direz : Pourquoi ? Et bien, une de mes créations était exposée sur le stand de la marque Doudou et Compagnie !

Ce Diaper Cake spécial a été créé pour la marque pour fêter la nouvelle collection « le Doudou« . Ce nounours tout en douceur et avec son jolie petite bouille est vendu dans une boîte avec des petites lampes leds intégrées qui le rendent tout simplement magique.

La boîte est tellement mignonne qu’elle pourrait servir de boîte à souvenir, moi personnellement je détournerai le couvercle en cadre à accrocher dans la chambre.

Ce Diaper Cake est composé de 5 étages de couches en taille 4 (7-18kg), ce qui est déjà une taille assez conséquente,  il met en scène 3 formats d’oursons dans une thématique rêveuse et gourmande.

Des nuages en bois peints à la main et pailletés, des contenants customisés et des petites gourmandises (brochettes de guimauves et mini-guimauves).

Le tout sur une cascade réalisée avec une couverture toute moelleuse en polaire blanche de la marque.

Une édition spéciale sur mesure que j’ai été très fière et très impressionnée de créer pour Doudou et Compagnie.

Voilà des années que je plébiscite cette marque pour son originalité, sa créativité et sa qualité.

Je suis ravie et honorée de cette belle collaboration.

Une merveilleuse vitrine pour mon travail, merci à Doudou et Compagnie de cette formidable opportunité.

En tous cas, au vue des nouveautés qui arrivent dans les prochaines semaine et mois, je pense qu’il y a encore de quoi titiller mon imagination et faire briller les yeux des enfants et des parents.

Je suis impatiente !!!

 

Pour découvrir la marque Doudou et Compagnie c’est par ici : http://www.doudouetcompagnie.com/

Pour découvrir la marque Histoire d’ours c’est par là : http://www.histoiredours.com/

 

We Love Prema : mon témoignage de maman d’une grande prématurée

29,4 SA
Ce chiffre restera à jamais gravé dans ma mémoire.
Alors quand on a 27 ans et que son 1er bébé fait 37cm et 1.1kg, quelle première expérience !
Outre le bruit des machines qui maintenaient ma fille en vie, les odeurs de Biafine, de Bétadine,… le jargon médical et les classeurs de suivis qu’on apprivoise bien malgré soi : « Tiens une brady, de quelle couleur ? » –  « La pause respiratoire… combien de minutes ? »
La souffrance et les doutes, allait-elle survivre ? Et la culpabilité… qu’ai-je fait de mal pour que mon bébé arrive si tôt ??
On envoie le faire-part de naissance ?
Tiens et si je croise quelqu’un dans la rue… Je ne suis plus enceinte… se justifier…
Et quand tout le long de ta grossesse les gens te disent : « pourvu qu’il arrive en bonne santé… »
Alors que sur les 6 mois de ta grossesse tu as perdu un jumeau et tu doutes d’arriver au bout… de sauver ce bébé qui s’accroche…
Et ensuite pré-éclampsie et toxémie gravidique…
29,4 SA…
« Un petit rôti de pigeon » selon la sage femme (bravo le tact ! quand tu es face à une maman en larmes à qui tu fais une rachi et la pose d’une sonde urinaire…).
Une césarienne d’urgence et juste le temps de toucher son visage…elle part. Elle est tellement petite et je l’ai entendu pleurer.. elle respire ! Ouf !
Vite le temps est limité, trop limité,… elle doit vite partir en service de réa-néonat… juste le temps pour une infirmière de me faire une photo que l’on me tend. Voilà ma fille c’est une photo que je garde avec moi en salle d’accouchement pendant que l’on me recoud.
Retour dans la chambre et être rassurée de retrouver un visage sympathique, celui de cette maman avec qui j’ai passé 24H dans une salle à coté des salles d’accouchement. Ma fille est près de moi, sa photo posée sur la table de nuit. Je n’ai que çà.
On me ramène une 2ème photo, ma fille est arrivée dans sa couveuse. J’ai l’impression qu’on m’envoie un accusé de réception… Voilà maintenant j’ai 2 photos.
Quelle journée ! Je suis maman… je ne le sais plus… j’ai le droit d’être heureuse… je ne sais plus non plus…
La 1ère nuit arrive, je ne me sens pas bien. Mon mari loin de moi, mon bébé… comment va-t-elle ? J’angoisse, je n’arrive plus à respirer, j’entends des cris de bébés…
Ma chambre est à coté de la pouponnière.  J’entends encore ces bébés pleurés et j’angoisse encore plus, je ne parviens plus à respirer. Je sonne l’infirmière. Elle arrive et me gronde en m’expliquant « apprenez déjà à respirer ! » et elle part. J’appelle mon mari, je veux rentrer et l’angoisse monte.
Ma voisine de chambre se réveille, tente de me rassurer, c’est elle qui va sonner pour appeler une infirmière… Une autre infirmière arrive et mon voisine la gronde ! « Mais enfin vous ne voyez pas qu’elle ne se sent pas bien parce qu’elle n’a plus son bébé !!! ». L’infirmière reste près de moi, prend ma main. On parle… cela me fait du bien. Un relaxant et l’angoisse retombe…
Le lendemain, je ne comprends pas ce qui m’arrive ! Des montées de lait ! Est-ce possible en accouchant prématurément ?! La sage femme me laisse devant une sorte d’appareil barbare et je sens bien que je dois me débrouiller… par contre elle me précise bien de jeter mon lait. Et oui mon traitement contre l’hypertension passe dans le lait. Je ne pourrai par l’allaiter…
Mon mari fait la navette entre sa femme désespérée et sa fille qui se bat. ll me filme au caméscope notre fille, je la vois bouger sur petit écran durant 2 longs jours.
La séparation jusqu’à l’autorisation de la voir… même avec des agrafes grimper 4 étages par les escaliers. Avoir mal et serrer les dents…
Longer un couloir voir par les vitres plein de bébés intubés perfusés… Mon Dieu ces bébés si petits, un de 520g… où est le mien ? La réa-néonat devient notre quotidien.
Le passage par le lavage avant de la voir dans sa couveuse tellement petite, j’ai l’impression qu’elle souffre… moi j’ai le cœur déchiré d’une maman qui n’a pas rempli sa mission jusqu’au bout et je fonds en larmes d’impuissance de ne pas pouvoir la prendre… Je suis maman a distance… c’est horrible !
A ouvrir ces petites portes pour la caresser tout doucement pour sentir sa chaleur, sa peau toute fine… Tellement fragile… vite refermer les portes pour ne pas qu’elle ait froid.
Et les semaines à faire des allers/retours avec des hauts et des bas mais on s’accroche tous (papa, maman, bébé).
4 semaines de couveuse avec des frayeurs à répétition… la dernière semaine elle est dans un lit pour bébé, que c’est bizarre ! Elle est habillée !!
A l’époque les vêtements pour prématurés n’étaient pas très répandus, les infirmières habillaient les bébés avec des bodies et des grenouillères des poupées Corolle…
1 semaine pour se faire à l’idée que notre bébé, c’est un petit humain qui n’est pas toujours connecté à des appareils de surveillance ! La prendre dans ses bras sans les fils.
Avoir peur du retour à la maison, qui va surveiller nuit et jour, on n’a pas d’appareils… Elle pèse 2kg quand on a l’autorisation de la récupérer, victoire !
5 longues semaines pour finalement qu’elle rentre chez nous et qu’on envoie enfin les faire parts…

On savait que ce bébé aurait une surveillance plus accrue qu’un autre bébé, qu’il y aurait des séquelles mais c’était une victoire. Notre fille rentrait chez nous, dans sa famille.

Aujourd’hui la réa-néonat a été intégrée dans l’hôpital où j’étais. Cela change tout pour des parents de pouvoir être près de leur enfant.

Je vois beaucoup de publications pour We Love Prema, toute cette mobilisation est très belle et il faut l’encourager !
Je vous mets la photo d’une couche que j’avais gardée en souvenir et de ce doudou qui fait la même taille que ma fille à la naissance.
Il faut juste s’imaginer que la couche lui arrivait sous les bras. A côté d’une couche en taille 4 ça laisse songeur !
Soyez prudentes mes futures mamans, objectif 34 SA ! 37 SA c’est encore mieux !
Pour moi c’est 29,4 SA que j’ai tenté de gommer avec ma 2ème grossesse que j’ai menée à terme 🙂 et que je continue d’adoucir avec mes créations…
Ma doudous thérapie même 16 ans après !
Soutenez We Love Prema et toutes les blogueuses qui s’investissent pour cette action !!
Merciiiiiiiiii ♡

http://www.mont-roucous.com/Maman-Bebe-Notre-actualite/Nos-operations/Operation-We-Love-Prema-Collecte-de-bodies-pour-les-enfants-prematures

 une couche de prématuré...

Des Diaper Cakes pour les nouveaux nés de ma commune

Il est vrai que je n’en ai jamais parlé sur les réseaux sociaux…. et oui ! Je ne vous dis pas tout 🙂 !

C’est en avril 2015 que j’ai été contactée par la Mairie de ma commune (01150 Sainte Julie) qui était à la recherche d’une idée de cadeau pour les nouveaux nés de la commune.

Il y avait une très forte volonté d’offrir un cadeau personnalisé.

A ce moment, je ne travaillais que sur des gros modèles en 100 couches et ponctuellement j’avais créé un modèle en 25 couches pour la boutique Noukie’s de Rennes.

C’est pour ce modèle en 25 couches que la Mairie a opté. Et voilà que depuis, à chaque naissance, je reçois un petit message m’annonçant une naissance sur la commune avec une petite présentation des parents (l’âge des parents, le sexe du bébé,si c’est le 1er né,…). Je me base sur ces informations pour créer le modèle qui sera celui du nouveau né.

La Mairie organise une rencontre (2 cette année) sous la forme d’une invitation qui est envoyée aux parents à une date fixe afin de venir retirer le cadeau en Mairie (sans indiquer que c’est un Diaper Cake).

C’est le moment que je préfère car je vois arriver ces poussettes avec ces petits bébés trop mignons ! Je fais connaissance des mamans, des papas, des frères et sœurs (quand il y en a) et c’est l’occasion d’un bel échange.

Autour d’un apéritif préparé par les adorables dames membres du CCAS de la commune, on grignote des cakes salés, des quiches maisons… et on parle bébés et de nouvelles aventures ! De nuits courtes aussi, mais surtout on parle de tout l’amour qu’on ressent pour ces petits êtres !!

C’est un bonheur et une grande chance de pouvoir partager de tels moments, je vois le visage des mamans lorsqu’elles découvrent leur cadeau, ce qu’elles en pensent tout de suite sur le moment, ce qui est rare.

Sur cette photo prise le samedi 12 décembre 2015, vous découvrez les diaper cakes remis aux parents. Une rencontre très sympathique et des bébés qui ont été super sages !! L’Eau Mont Roucous était présente à cet événement, chaque parent est reparti avec une bouteille et 2 bons de réductions. Un bébé a toujours besoin d’une eau de qualité alors merci à eux d’avoir fait ce geste pour ces petits bébés.

Merci à la Mairie de Sainte Julie pour sa confiance et pour me faire vivre des moments magiques avec les parents de la commune.

Je souhaite la bienvenue à ces nouveaux petits habitants !!

Diaper Cakes Ste Julie